7 décembre 2022
Préparer la rentrée en crèche

Comment bien préparer la rentrée au sein d’une crèche ?

Pour des raisons professionnelles ou personnelles, vous devez confier votre bébé à une crèche ? Vous êtes consciente de la nécessité de ce projet, mais vous appréhendez tout de même la séparation avec le petit ? Soyez rassurée ! Les conseils délivrés ci-après vous permettront de préparer l’entrée en crèche de votre bébé en toute quiétude.

Anticipez la séparation

Votre congé parental va bientôt prendre fin et l’entrée en crèche du bébé approche ? Préparez-vous dès à présent à la séparation, en confiant le petit de temps en temps à un proche. Cette technique vous apprendra à mieux faire confiance à ceux qui vont prendre soin de l’enfant, et à familiariser ce dernier à d’autres personnes à part ses parents. À partir du moment où vous le faire une inscription en crèche, emmenez-le dans des endroits autres que son cadre de vie au quotidien. Habituez-le à fréquenter des aires de jeu, des parcs et différents lieux publics, pour qu’il n’ait pas peur du bruit, de la foule, des odeurs, etc.

Et si vous avez des neveux et des nièces qui peuvent passer du temps avec votre enfant de bas-âge, invitez-les souvent à venir chez vous. Votre petit apprendra ainsi à se socialiser plus rapidement, bien avant la rentrée.

Prévoyez une période d’adaptation en crèche

Le temps d’adaptation dure généralement quinze jours pour laisser à l’enfant l’occasion de prendre ses repères de manière progressive. Cette période dite « de transition » vous permettra aussi, en tant que parents, d’accompagner le petit à la crèche avant la rentrée officielle, pour qu’il n’ait pas l’impression d’avoir été délaissé ou livré à des inconnus du jour au lendemain.

En même temps, c’est durant cette période que la rencontre avec le référent de l’établissement va se faire. Ce professionnel qui s’occupera personnellement du bébé vous rassurera par rapport à sa sécurité et son bien-être lors de votre absence. Vous profiterez évidemment de ce temps de familiarisation pour montrer à votre enfant l’endroit où il va dormir, où il va prendre ses repas, et où il va jouer.

Tissez des liens étroits avec toute l’équipe pédagogique

Pour votre propre assurance, et pour le bien du petit, entretenez de bonnes relations avec l’équipe pédagogique avant même la rentrée. Communiquez-lui toutes les informations dont elle pourrait avoir besoin pour rendre le séjour de l’enfant à la crèche le plus agréable possible :

  • La routine pour favoriser son endormissement
  • Ses réactions quand il ne se sent pas bien (énervement, faim, sommeil, fatigue…)
  • Ses préférences en termes d’alimentation
  • Ses activités favorites en matière de divertissement

Plus ces renseignements sont nombreux, plus l’adaptation du petit à la crèche se passera dans les meilleures conditions. La transmission de ces données peut se faire via un cahier de correspondance, mais rien ne vous empêche d’en parler de vive voix au personnel pour être sûr que le massage est passé.

Parlez sans cesse avec votre enfant

Même si l’enfant ne communique pas comme les adultes, sachez qu’il comprend parfaitement tout ce que vous lui dites. Si son entrée en crèche vous angoisse, ou si vous le sentez stressé en pressentant la séparation, parlez-lui franchement. Racontez-lui tout ce qui va réellement se passer, ne lui cachez rien et ne faites pas semblant que tout est sous contrôle.

En d’autres termes, soyez réaliste dans vos propos. Ne dites pas à votre enfant que tout se passera selon ses désirs, à la crèche, car ce serait lui mentir. Plutôt, expliquez-lui par exemple qu’il ne vous verra pas toute la journée, mais rassurez-le ensuite qu’à sa sortie de l’établissement, vous serez de nouveau ensemble.

Aussi, dans la mesure du possible, soyez positif dans votre façon de vous exprimer et dans votre attitude. Parlez-lui de la chance qu’il a de rencontrer d’autres enfants qui seront tous ses amis. Discutez également des innombrables avantages qui s’offrent à lui en séjournant à la crèche (éveil, apprentissage, amusement, partage, etc.).

Faites confiance aux assistantes maternelles

Sachez que les assistantes maternelles, les puéricultrices, ainsi que les éducatrices sont qualifiées en matière d’éducation et de prise en charge des enfants en bas âge. Vous devez ainsi apprendre à leur faire confiance, même s’il vous est pénible de laisser votre petit bout d’chou entre leurs mains.

En tant que professionnelles, elles seront à même d’assurer la sécurité et le bien-être de votre bébé en permanence qu’il n’y a aucune raison de vous en faire. Et puis, si les appréhensions vous paraissent ingérables, sentez-vous libre d’en parler directement avec la directrice pour trouver des solutions ensemble.

Par ailleurs, si vous avez des exigences particulières en ce qui concerne le quotidien de votre enfant, vous avez le droit de les transmettre à toute l’équipe, pour que vous soyez plus rassurée. Il peut s’agir entre autres de la marque de céréales que le petit mange au goûter, de la durée habituelle de sa sieste dans l’après-midi, ou encore les substances auxquelles il est allergique.

Ne stressez pas à l’idée d’envoyer votre enfant à la crèche. Si vous n’êtes pas bien dans votre peau, il aura aussi du mal à accepter le changement. Apprenez simplement à faire confiance et à lâcher prise. Tout ira pour le mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *