26 mai 2024
Windows 11

Windows 11 va bientôt restreindre l’accès à certains ordinateurs : voici comment y remédier

Problématique imminente avec Windows 11 : comprendre le risque pour les anciens processeurs

La récente mise à jour de Windows 11, intitulée 24H2, s’accompagne de restrictions significatives pour les utilisateurs de processeurs anciens. Cette mesure illustre l’orientation de Microsoft vers des configurations matérielles plus modernes, mais elle risque de laisser certains utilisateurs sans option pour mettre à jour leur système.

Impact de la mise à jour Windows 11 24H2 : ce que vous devez savoir

Il est devenu évident que Windows 11 version 24H2 ne sera pas compatible avec les anciens processeurs. Les systèmes utilisant des modèles obsolètes comme les Intel Core 2 Duo ou les AMD Athlon pourraient ne plus pouvoir accueillir cette nouvelle version du système d’exploitation. Des méthodes non officielles qui permettaient précédemment l’installation de Windows 11 sur ces appareils risquent de ne plus être viables avec cette mise à jour. Vous pouvez retrouver davantage d’informations via un blog informatique, sur lequel toutes les dernières actualités concernant Windows 11 seront disponibles.

Analyse de la stratégie de Microsoft

Depuis les premières versions Insider de Windows 11 24H2, Microsoft a implanté des verrous technologiques pour prévenir l’installation sur des processeurs dépassés, notamment ceux qui ne prennent pas en charge l’instruction PopCnt nécessaire pour certaines opérations critiques. La version 26080 de Windows 11 a renforcé cette politique en refusant de démarrer sur des processeurs sans l’instruction SSE4.2, une exigence déjà anticipée dans les versions antérieures.

Quelles options pour les utilisateurs affectés ?

Pour ceux dont les ordinateurs ne satisfont pas aux critères de la mise à jour 24H2, plusieurs alternatives sont envisageables. Il est possible de continuer à utiliser Windows 10, qui reste supporté par Microsoft jusqu’en octobre 2025. Autrement, l’acquisition d’un nouveau PC ou la mise à jour de composants matériels pourrait être nécessaire pour ceux désirant utiliser la dernière version de Windows 11.

Microsoft et l’obsolescence programmée : une nécessité technique ou une stratégie commerciale ?

Cette démarche de Microsoft soulève des questions quant à l’obsolescence programmée. Si d’un côté, l’utilisation de processeurs plus récents et plus sécurisés justifie ces restrictions, de l’autre, cela force les utilisateurs à renouveler leurs équipements plus fréquemment. Cela reflète-t-il un désir de Microsoft de pousser les utilisateurs vers des technologies plus récentes ou simplement une nécessité dictée par l’évolution des standards de sécurité et de performance ?

Cette situation complexe nécessite que les utilisateurs évaluent bien leurs options en fonction de leurs besoins et capacités financières pour anticiper les changements imposés par les futures mises à jour de Windows.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *